La recette d’une attaque d’entreprise à la sauce Facebook

Fort du succès des réseaux sociaux, les pirates profitent de certaines de leurs faiblesses en matière de confidentialité pour mener à bien des attaques ciblant des entreprises. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à une firme financière américaine, les cybercriminels ayant utilisé les comptes Facebook de leurs employés.

Voici la recette de leur « succès », dont la note peut s’avérer salée et difficile à digérer pour l’entreprise concernée.

Préparez les ingrédients suivants :

  • 2 employés de la même entreprise surfant régulièrement sur Facebook (jusqu’ici, facile à trouver), que nous appellerons par souci de clarté Alice et Bob
  • 1 bonne dose d’amitié entre eux, au point d’organiser quelques activités extraprofessionnelles (comme une soirée déguisée par exemple)
  • 1 pincée de commentaires de ces activités sur leurs profils respectifs, pouvant mettre la puce à l’oreille de personnes malintentionnées
  • 1 poignée de pirates ayant ciblé les bonnes personnes (au hasard, les 2 employés ci-dessus) et réussi à prendre le contrôle du compte de l’un d’entre eux (celui d’Alice par exemple, qui n’a visiblement pas suivi les recommandations pour construire son mot de passe !)

Une fois les ingrédients réunis, la recette est relativement simple :

  • commencez par concocter un email depuis le compte piraté d’Alice, pour l’envoyer à Bob en prétextant vouloir partager les photos de la soirée passée ensemble
  • incorporez au contenu du mail un lien piégé vers les soit disant photos. Ce lien tente alors d’installer un intercepteur de frappe clavier par exemple
  • une fois que Bob a cliqué sur le lien (et donc que le logiciel pirate est installé sur son ordinateur), laissez mijoter jusqu’à ce que ce dernier se connecte à l’intranet de son entreprise
  • récupérez alors les identifiants de Bob et le tour est joué ! Vous pouvez désormais vous connecter à l’intranet et explorer le réseau de l’entreprise

L’utilisation des réseaux sociaux comme nouvelle arme par les pirates informatiques a récemment fait la une du quotidien américain USA Today. En effet, ces réseaux sont une mine d’or en matière d’informations pour les cybercriminels. Ces derniers peuvent alors les utiliser afin de peaufiner leurs attaques de phishing (technique consistant à faire croire à la victime qu’elle s’adresse à un tiers de confiance – banque, administration, amis proches, etc. – afin de lui soutirer des renseignements personnels).

D’où l’importance pour les entreprises de suivre quelques recommandations en termes d’usage interne des réseaux sociaux :

  • insister davantage sur l’information et la formation de leurs employés quant aux risques liés à ces réseaux
  • délimiter le périmètre d’utilisation des réseaux sociaux en fonction du rôle métier de chaque employé
  • restreindre dans la mesure du possible les utilisations superflues

Qu’en est-il de l’utilisation des réseaux sociaux chez vous ? Avez-vous opté pour l’interdiction, l’utilisation contrôlée, le libre accès ?

Sources : Securityvibes | USA Today